Ouvert

Partagez | 
 

 Rencontre au Sanatorium

Aller en bas 
AuteurMessage
Hank J.Wibelton

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 22
Localisation : Là où la folie sera

MessageSujet: Rencontre au Sanatorium   Ven 12 Oct - 14:42

Où suis-je ? Je me sens léger et lourd en même temps, j'ai mal, tout mon corps me fait, je ne sais pas pour qu'elle raison je souffre de cette façon. J'ai doucement ouvert les yeux, ceci ne me fit pas souffrir, je me lève dans d'atroce douleur. Mes bras, mes jambes et mon torse me font mal et, pourquoi ai-je mal ? Je ne sais pas.

Je m’adosse sur un mur pour me tenir car mes jambes ont beaucoup de mal à me soutenir, j’observe l’endroit où je suis, une pièce carré au mur gris et qui a certains endroit sont noir, on peut même le gratter pour voir la couleur originaire. Il y a une petite fenêtre rectangulaire laissant passer un mince filet de lumière. La porte est ancienne et rouillé et là a terre, une camisole avec des clous. Plus aucun doute n’est permis, je suis dans ma cellule.

Comment est ce possible ? Je suis mort avec 4 chargeurs dans le corps. Mettant ma main sur mon front, car mes douleurs sont de plus en plus violente, je mets ma main sur mon épaule et là vision d’horreur, ma main rentre dans mon épaule. D’un geste vif, je retire ma main dans une douleur atroce. Comment je fais ça ? Je réessaye, approchant doucement ma main de mon épaule, ensuite la faisant rentrer, je ne sens aucune douleur. Je suis donc ce qu’on appelle un fantôme maintenant. Je veux en être sûr, j’ai approché ma main d’un mur et celle-ci est rentrée dans ce mur. Plus aucun doute, je suis un fantôme.

Traversant la porte de mon ancienne cellule, je suis tombé dans le couloir. Tout a changé ici, des baies vitrées, des murs blancs éclatants, combien d'années sont passé ? Qui a repris cet endroit maudit ? Tant de questions sans réponse se bousculait dans ma tête, mais mes questions devront attendre, des bruits de pas léger et élancé se font entendre. Qui est donc cette personne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate .H. Turner

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 23
Localisation : Plus près que tu ne le crois...

MessageSujet: Re: Rencontre au Sanatorium   Ven 14 Juin - 16:17

La poigne de fer de l'infirmier en chef, empêchait son sang de circuler convenablement. Arrivant à peine aujourd'hui ils la conduisaient déjà dans sa chambre. Pas un mot n'était sorti de la jolie bouche de Kate. Elle regardait simplement l'endroit, considérant chaque recoin, chaque porte, chaque lumière avec une concentration presque inhumaine. Recluse dans les plus bas fond de son esprit ni les ricanements, ni la brutalité des infirmiers ne la faisait vaciller. Imperturbable. Enregistrant toutes les informations qui lui seraient probablement necessaire, elle s'efforcait de rester inaccessible. Si bien que ce n'est qu'une fois devant la porte de sa chambre que la réalité la frappa de pleins fouet. Elle comtemplait avec effroi la massive porte de bois usé.

- Tiens voilà ta chambre, railla un des infirmiers. C'est une quatre étoiles, j'espère que tu t'y plaira.

Sans préter attention à ces bavardages insignifiant, elle regardait la sordide cellule dont elle venait de faire l'acquisition.

- Ni reprise, ni échangée ! dit-il avant de claquer violement la porte de la nouvelle prison de Kate.

Ne laissant rien transparaitre, la jeune fille pourtant anéantie se contenta de s'assoir sur le matelas crasseux de la pièce. Elle la regarda un moment avant de soupirer longuement. Repliant ses jambes contre sa poitrine, elle posa sa tête sur ses genoux et réfléchit à la situation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron L. Ridley
Modérateur
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 13/06/2012
Localisation : Somewhere under you

MessageSujet: Re: Rencontre au Sanatorium   Ven 14 Juin - 17:17

Au détour d’un couloir, Aaron capta les effluves d’un parfum familier.

Enivré, il emprunta l’escalier faisant fi de toute prudence et prêta l’oreille.
Aucuns bruits n’émanaient du second étage et les infirmiers qu’il avait vue passer n’y remonteraient pas de sitôt.
A pas de loup il monta les marches et poussant les lourdes portes coupe-feux, il s’engagea dans le couloir. Le parfum qu’il avait capté s’y laissait encore deviner malgré l’irritante asepsie qu’il ne supportait que trop mal. Les murs semblaient se rapprocher au loin, donnant à son esprit embrumé l’impression d’étouffer.

L’effluve le mena plus loin qu’il ne l’aurait cru, devant une cellule dont l’extérieur de la porte arborait plusieurs entailles patinées par les affres du temps. Au travers, il percevait la respiration frêle et les battements irréguliers d’une jeune femme.
Sans attendre, il glissa une main sous ses vêtements pour un tirer la petite liasse de cuir qu’il s’était confectionné et entrepris de crocheter la serrure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hank J.Wibelton

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 22
Localisation : Là où la folie sera

MessageSujet: Rencontre au Sanatorium   Sam 15 Juin - 15:32

Cette endroit n’a pas changé mais je suis mort depuis combien de temps ? Je ne me souviens d’aucun de ces murs, d’aucune de ces fenêtres ni même de cette verdure extérieur, il y a au moins dix ans que je suis mort, ça ne fait aucun doute, j’ai dormi durant tout ce temps on dirait mais moi qui ai vécu ici, je pense que j’irai de surprise en surprise. Une jeune femme accompagné d’un infirmier, malgré la corpulence faible et la petite taille de cette fille, elle semble impénétrable et impossible à soumettre à un quelconque désir, même si le corps hospitalier s’amuse avec les patientes, je pense qu’il aura du mal avec celle là, son regard montre qu’elle ne se laissera pas faire et qu’importe les conséquences. L’infirmier l’a enfermé dans cette cellule, la n°158, je me souviens du fou qui y était : un fétichiste sociopathe qui collectionner les yeux des femmes qu’il voyait, un gros taré en somme mais tout ceux qui sont ici, ne le sont ils pas ?
 
Ensuite est arrivé un jeune homme, belle carrure mais au manque de fatigue voyant, vu les cernes qu’il a sous ses yeux s’approche de la porte où se trouve la dite femme, l’homme doit avoir la vingtaine et la femme de même mais l’homme veut crocheter la serrure afin d’y pénétrer, pour faire quoi ? Je l’ignore mais je m’en vais prévenir cette femme. Une fois le mur traversé sans aucune difficulté, je la voyais mise en boule.
 
Fait attention, tu vas avoir de la visite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate .H. Turner

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 23
Localisation : Plus près que tu ne le crois...

MessageSujet: Re: Rencontre au Sanatorium   Sam 15 Juin - 16:25

Punie d'avoir essayé de s'enfuir et d'avoir causée du tord à des patients, on l'avait enfermé sans discussion possible. Evidement elle n'était coupable d'aucune de ses hypothétiques accusations.

 

Toujours en boule sur le fin matelas de crasse qu'on lui avait donné, elle songeait à plusieurs plans d'actions. Echaffaudant des tactiques, fine stratège elle ne laissait rien au hasard. Bien sur, elle avait réfléchit à tout ça avant de venir mais il était impératif qu'elle se concentre, et qu'elle envisage toutes les possibilité.

Une autre question traversa alors son esprit agité. On l'avait enfermé, mais ça ne suffisait pas. C'était trop facile de conduire quelqu'un dans sa cellule simplement pour la punir. Dans d'autres instituts pourquoi pas, mais celui-ci était différent. Cela ne collait pas. Ils allaient probablement revenir. Que feraient-ils alors à ce moment la ?

Son esprit bouillonant elle entendit la voix d'un homme. Une voix qui paraissait très reculé résonna dans son esprit. Comme un écho, de plus en plus lointain.

- Fait attention, tu vas avoir de la visite.

Pourtant, elle ne bougea pas d'un milimètre. Elle ouvrit simplement les yeux. Personne n'était dans la pièce, elle le savait. La voix pénétrante avait l'air trop réelle pour être une halucination. Cependant elle préféra se convaincre du contraite. La journée avait été éprouvante, une divagation passagère était plus que compréhensible.
Elle retourna donc à ses vils stratèges.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron L. Ridley
Modérateur
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 13/06/2012
Localisation : Somewhere under you

MessageSujet: Re: Rencontre au Sanatorium   Dim 16 Juin - 19:44

Un bruit, un murmure plutôt, parvins a l'oreille d'Aaron. tendant l'oreille, il ne perçu plus un son hormis une respiration frêle et lente. reprenant son ouvrage, il fit pivoter son poignet et la serrure émis un cliquetis discret. 
Poussant la porte, il passa la tête dans l'encadrement avant d'entrer pour la refermer sans bruit. 


- bonjour, murmura t'il en esquissant un sourire.



"S’échapper, vite, sans attendre !" les voix se mirent a marteler si fort son crane qu'il porta une main a sa tempe. 


L'odeur de Kate embaumait la pièce et alors qu'il s'approchait d'elle et s'autorisa a pose sa main sur son épaule. Le velours de sa peau le fit frémir. Il se perdit un instant dans ce vert qu'il aimait tant et lui pris doucement la main.



- Il faut partir. 


Les voix s'accentuèrent, troublant sa vue par moment mais le bruit de pas montant l'escalier au loin le ramena a la réalité. Il était trop tard.



Intimant a Kate le silence, il se dissimula derrière la porte et la referma de l’intérieur. Des rires bourrus raisonnèrent dans le couloir au moment où la serrure recevait sa clé. Deux infirmiers rentrèrent, laissant la porte se refermer sur Aaron, tapis dans l'ombre. l'un deux entrepris de défaire sa blouse lorsque deux lames virent cueillir leurs gorges comme autant de promesses d'une mort lente dans le silence le plus totale...



Glissant sur le sol, ils imprimèrent dans leurs rétines l'image d'un homme et d'une femme les enjambant avant de sombrer dans les ténèbres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hank J.Wibelton

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 22
Localisation : Là où la folie sera

MessageSujet: Rencontre au Sanatorium   Mer 19 Juin - 17:34

L’homme est rentré dans la cellule comme si de rien n’était, comme ci cette porte n’était pas verrouillée et il est rentré, la jeune femme a été un peu surprise mais rien de plus puis de bruit, des paroles grasses se sont approchées, deux infirmiers s’approchent, surement pour profiter de la fille mais le gars dans la cellule, il va faire quoi ? Si il se fait choper il va se faire violement ratatiner, enfin on va voir ce qu’il va se passer.

 

Les deux hommes sont rentrés sans remarqué l’homme qui s’est caché derrière la porte, il n’a aucune chance, ça c’était avant que je ne vois ce qu’il s’est passé. Il a surgi de l’ombre de la porte, tel un fauve fondant sur sa proie et avec l’aide d’une lame, il a plongé les deux infirmiers dans un profond sommeil sur un lit de velours pourpre liquide brillant puis ils se sont enfuis dans les couloirs, que faire ? Les aider ? Je ne sais pas mais je pense que je vais m’amuser en les suivant et autant leur indiquer un chemin. Mais lequel ? S’ils passent par les escaliers, les infirmiers du niveau des délinquants les verront et ça va être ardu. Mais si il passe par les toits, ils pourront passer par les arbres qui jouxte le bâtiment mais au risque de se voir par le personnel en pause. Bah autant leur proposer les deux possibilités.

 

Vous avez le choix en les escaliers ou le toit, à vous de voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre au Sanatorium   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre au Sanatorium
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE SANATORIUM DE WAVERLY HILLS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sanatorium institut  :: Le RP :: 2ème Etage des fous alliés :: Les couloirs-
Sauter vers: